Fiches Android - Usages

André Laurens - Café’in Numérique - janvier 2024

Exemples d’applications

Un mobile, smartphone ou sa tablette, est généralement livré, outre le système d’exploitation Android, avec un certain nombre d’applications préinstallées (rappelées ci-après).

Il peut arriver que l’on trouve ces applications peu commodes, auquel cas on pourra en installer d’autres qui réalisent une fonction analogue, les essayer, et si elles ne conviennent pas, les desinstaller (cf. fiche Usages - Installer des applications).

Comme il existe des foules d’applications pour tout et n’importe quoi, on peut en trouver d’utiles ou d’intéressantes, d’autres dangereuses ou à fuir, en tout cas selon le point de vue et les centres d’intérêt de chacun. C’est le propos de cette fiche que de décrire quelques familles d’applications courantes qui ne sont généralement pas préinstallées, et d’en citer quelques unes à titre d’exemple sans que cela constitue une quelconque forme de publicité.


Sommaire :


Liste type d’applications préinstallées

et parfois :


Ci-après quelques familles d’applications courantes

Communication

Bien qu’un navigateur internet soit systématiquement préinstallé sur un mobile Android, il n’est pas forcément le plus performant ou le plus complet qui soit, aussi il peut être souhaitable d’en installer un autre :

Exemples :

Courrier électronique

Sur mobile Android, l’application Gmail de Google est préinstallée pour utiliser un compte de messagerie en @gmail.com, dont la souscription est virtuellement obligatoire pour utiliser les ressources Google.

Quand on souhaite utiliser d’autres comptes de messagerie, il faut utiliser un autre client de messagerie. S’il en est un de préinstallé, il est généralement très basique et l’on préférera en installer un autre. Pour cela, il y a pas mal de choix :

Messagerie instantanée

En général, pas d’application préinstallée, il faudra en installer une ou plusieurs selon les “réseaux” avec qui on veut échanger.

Exemples : Messenger, Olvid, Signal, Telegram, WhatsApp

A noter que la plupart d’entre elles proposent des fonctions de téléphonie ou de visioconférence sur internet, ainsi qu’une possibilité de “connecter” à travers le wifi avec une application web sur un ordinateur.

Visioconférence

Outre les messageries instantanées, il y a une offre pléthorique d’application de visioconférence, et en particulier des clients Android pour tous les systèmes disponibles sur ordinateur.

Exemples : Google Meet, Jitsy Meet, Teams de Microsoft, TrueConf, Twitch, Webex de Cisco, Zoom

Réseaux sociaux

Bien sûr les médias sociaux, dont l’usage a explosé avec l’apparition des smartphones, sont disponibles à travers une application dédiée.

Exemples : Facebook, Twitter (rebaptisé X), Mastodon (média social libre), Instagram, TikTok

Bureautique

S’il n’est pas vraiment commode de manipuler des documents complexes sur un petit écran, et bien que l’on réserve les usages bureautiques à l’ordinateur, il peut être utile de pourvoir consulter sur son smartphone une pièce jointe de mail :

Dans cette catégorie on peut aussi ranger les applications de type scanner, permettant de numériser un document à l’aide de l’appareil photo du mobile, et d’effectuer des traitements tels que :

Exemples : Genius Scan, iScanner, Microsoft Lens, Adobe Scan).

Utilitaires informatiques

Les fonctions classiques que l’on trouve sur les ordinateurs sont aussi disponibles sous formes d’applications mobiles :

Les mobiles étant conçus pour l’accès à internet, ils sont d’autant plus vulnérables aux publicités, spams, virus, etc. Aussi pour y parer, avec plus ou moins d’efficacité, on trouvera nombre d’applications censées améliorer la sécurité informatique ou la tranquillité de l’utilisateur, par exemple :

Multimédia

Beaucoup d'applications pour l’accès aux contenus multimédia, mais aussi pour la création / manipulation de contenus.

Images

Si une application “Appareil photo” et une galerie d’images (pour visionner les images stockées sur le mobile) sont systématiquement préinstallées, leurs fonctions seront souvent minimales. Pour des fonctions plus évoluées, il faudra donc se tourner vers des applications alternatives :

Audio, Vidéo, Flux multimédias

Dans cette rubrique on trouvera :

Culture et création

Liseuses, journaux

Le livre électronique, diffusé à ses débuts sur des appareils dédiés (liseuses) et sous des formats propriétaires, connaît un bel essor avec l’apparition du format ouvert et standardisé ePub (pour Electronic Publication), exploité à la fois par des liseuses matérielles et pas des applications.

Ces “liseuses logicielles” donnent accès à des bibliothèques en ligne diffusant des livres gratuits ou payants, elles acceptent aussi, en général, le format PDF, et permettent d’organiser les livres téléchargés par genre, auteur, etc.

Ces applications peuvent être fournies par les distributeurs originels de livres numériques - ex. Kobo (Fnac), Kindle (Amazon), Vivlio - ou par des éditeurs purement logiciels - ex. Aldiko, FBReader, Google Play Livres, ReadEra, …

Les journaux ont aussi pris leur place dans le monde du mobile : après avoir ouvert des sites internet et mis en place des formules d’abonnement permettant d’accéder à l’ensemble des contenus, ils proposent des applications qui permettent aux abonnés de lire en ligne ou de télécharger sur mobile les numéros intégraux.

Il peut s’agir de journaux nationaux - ex. Le Monde, Libération, Le Point, Le Figaro, Courrier International, etc. - ou régionaux - ex. Le Télégramme, Sud Ouest, Ouest France, etc. - ou encore étrangers - The New York Times, The Guardian, etc. Si ces derniers sont à l’origine (et encore) des journaux papier, il existe aussi des applications pour les journaux 100% numériques - ex. Mediapart - ou des agrégateurs de journaux ou de news, ou encore de revues de presse.

Création graphique

Dans cette catégorie on trouvera :

Les applications de créativité mettant en œuvre des photos ou des vidéos sont traitées plus haut, aux rubriques multimédia.

Création musicale

L’offre, très abondante, va de l’instrument virtuel (piano, percussions, …) plus ou moins réaliste, avec ou sans prétention à l’apprentissage, au studio audionumérique (professionnels s’abstenir), en passant par la retouche et le mixage de morceaux préenregistrés, le karaoké, la table de mixage du DJ, et des utilitaires pour musicien (accordeur, métronome).

Création plastique, bricolage, maison

Dans cette catégorie, faute de pouvoir fabriquer des objets matériels avec un mobile, les applications resteront au niveau du virtuel : tutos, conseils et astuces, dessin en 3D (maison, mobilier, …).

Didactique, information, formation

On trouvera nombre d’applications proposant des formations, des apprentissages, des tutos : cela va du jeu à visée pédagogique et de l’aide aux révisions, au cours de langue, d’ingénierie, d’administration des entreprises, de pharmacologie, ou de toute autre discipline, en général sans caution d’aucune sorte, ni scientifique ni d’organisme officiel de formation.

Connectivité

Il s’agit là de deux types d’applications :

Services opérationnels grand public

Cartographie

Les applications de cette catégorie ont en commun le fait de manipuler des données cartographiques et de tirer partie des possibilités de géolocalisation du mobile grâce à sa fonction de récepteur GNSS (cf. fiche Communiquer - Comment communique un mobile ?). Il pourra s’agir :

Certaines applications utilisent exclusivement des ressources cartographiques en ligne, et donc nécessitent un accès internet. D’autres nécessitent de télécharger les cartes sur le mobile, afin d’être toujours indépendantes de la couverture réseau. D’autres enfin combinent les deux : cartes en ligne que l’on peut partiellement télécharger puis décharger.

Certaines utilisent des données officielles ou issues d’instituts géographiques, d’autres de la cartographie propriétaire, d’autres encore des fonds cartographiques collaboratifs (Openstreetmap essentiellement, un fonds cartographique libre, ouvert et collaboratif), d’autres enfin proposent des circuits, itinéraires, topos, rassemblés sur le mode participatif. Certaines sont entièrement gratuites, d’autres gratuites pour un service minimum et payantes pour un service complet, enfin d’autres sont gratuites mais l’accès aux cartes est payant (achat à la carte, abonnement, …).

Exemples : Géoportail IGN pour la consultation de fonds cartographique, Maps de Google pour la navigation généraliste, Waze pour la navigation routière, Alltrails, Ifigenie, IGN Rando, Openrunner, Visorando pour la randonnée pédestre, Géovélo pour le vélo, Komoot, Organic Maps pour la rando et le vélo, Cirkwi pour le tourisme, la randonnée, le VTT, Maps.me, OSMAnd pour la navigation hors ligne.

Météo

De manière analogue à la cartographie, les organismes météorologiques officiels (comme Méteo France en France, la NOAA aux USA, le UK Met Office au Royaume Uni), ont mis en service des applications mobiles en parallèle à leurs sites internet, afin de mettre à disposition des prévisions et diverses données ou informations à caractère météorologique ou climatique.

De plus, des acteurs privés se sont positionnés sur le créneau de l’agrégation, la mise en forme et la diffusion au grand public de prévisions, de données et de modèles météo, pouvant adresser des domaines thématiques variés : météo terrestre, marine, aéronautique, précipitations, orages, cyclones, vents, vagues, qualité de l’air; etc. (ex. : Meteo Blue, The Weather Channel, Windy.com).

Transports et voyages

Dans cette rubrique, on trouvera :

Santé, bien être, organisation personnelle

Derrière ces mots-clé on trouvera des applications :

Achats en ligne

La connectivité étendue des mobiles (accès internet, fonctions de paiement) a permis aux entreprises de commerce en ligne (cf. fiche Usages - Le commerce électronique) de doubler leurs sites marchands sur le web, par des applications pour mobile qui permettent les mêmes fonctions, mais de façon nomade : là toutes les actions associées à l’achat en ligne (consultation du catalogue, sélection, gestion du panier, paiement avec authentification) se feront sur le même terminal, et il faudra savoir naviguer entre les applications, copier-coller des identifiants et des codes d’authentification, effectuer des procédures de confirmation en suivant des liens internet reçus par mail, etc.

Le monde de la mode s’est fait une part de choix sur ce segment avec des applications de mode en ligne, ciblant spécialement les jeunes, et combinant les principes du magazine et du magasin, des ventes privées et des achats/ventes d’occasion entre particuliers.

Outre le commerce électronique proprement dit, de nouveaux services se sont développés et des applications dédiées sont apparues :

Administration, gestion et finance

Démarches administratives

Les administrations et services publics, après avoir dématérialisé leur interface avec les usagers sous forme de site internet, commencent à mettre en place des applications mobile rendant peu ou prou les mêmes services. On y trouvera :

Administration des entreprises, gestion commerciale, gestion de projets

Des applications fleurissent qui visent ce créneau jusqu’ici occupé par de gros logiciels tournant sur des moyens informatiques professionnels : gadgets ou innovation prometteuse ? il est probablement trop tôt pour se prononcer, mais on peut s’interroger sur la confidentialité des informations manipulées, au vu de cas fréquents de captation de données personnelles par les pirates comme par les géants du net.

Banque, paiement en ligne, gestion de budget

Les banques ont depuis longtemps enclenché la dématérialisation des démarches et opérations, d’abord via des sites internet et maintenant avec des applications mobiles. Elles permettent de consulter ses comptes, éditer des RIB ou des relevés de compte, effectuer des virements, ajuster les plafonds de paiement, activer/désactiver les achats en ligne par carte bancaire, etc.

Des applications de paiement ont vu le jour (cf. fiche Usages - Le commerce électronique) pour utiliser son smartphone en lieu et place d’une carte bancaire (paiements sans contact, paiements en ligne), effectuer des envois d’argents à des amis.

Enfin, nombre d’applications proposent aux particuliers des fonctions de gestion de budget personnel (dépenses, revenus, placements, situation financière).

Jeux

La liste en est tellement longue et la variété tellement vertigineuse, qu’on se contentera de dire que tous les types de jeux informatiques sont disponibles sous d’application mobile.