Internet, les origines

Internet est né dans les années 1960, de la volonté de la Défense américaine de rendre son réseau informatique à grande échelle moins vulnérable à une attaque.

Le concept repose sur l'idée d'interconnecter des réseaux jusque là indépendants (Internet est la contraction de interconnected networks), de façon qu'il y ait plusieurs chemins pour relier un ordinateur à tous les autres. Ainsi, si un chemin est indisponible (panne ou attaque d'un noeud du réseau), on peut trouver un autre chemin pour réaliser la communication.

On appelle routage cette action de détermination du chemin à emprunter. On peut concevoir que le routage puisse être effectué manuellement tant que le réseau est petit et qu'il est facile de connaître l'état de chacun des nœuds. Mais cela devient vite impossible dès que le réseau prend de l'ampleur et qu'il faut entretenir en permanence la connaissance de l'état de chacun des nœuds, afin d'être en mesure de décider un routage pour chaque communication. Qui plus est, cette gestion ne devait pas être centralisée, au risque de créer un nœud vulnérable dont la perte aurait paralysé le réseau entier. C'est pourquoi Internet a été bâti sur un protocole créé à cette fin, et qui prend en charge le routage et la propagation collaborative de l'état du réseau.

Ce protocole, nommé IP (pour Internet Protocol), est à la base de tous les réseaux modernes. Pour être accessible sur Internet un ordinateur est identifié par une adresse IP représentée par 4 nombres allant de 0 à 255 (ex. 192.168.1.12). Une telle adresse est codée sur 32 bits, on peut donc identifier ainsi plus de 4 milliards d'ordinateurs. La prochaine version d'IP (IP V6, en cours de déploiement) fournira des adresses sur 64 bits, soit 1.8 x 1019 adresses!

Comme ce n'est pas facile de retenir des adresses IP, il a été mis en place des serveurs de noms ou DNS (Domain Name System) qui permettent de traduire un nom de machine en adresse IP (cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Domain_Name_System).

Aujourd'hui, Internet est donc un réseau à l'échelle mondiale qui n'est pas administré de manière centralisée, mais il est fondé sur un minimum de règles et d'outils qui permettent à tout ordinateur qui y est connecté, de communiquer avec tout autre.