Le courrier électronique

Les principes

Si son usage n'a été popularisé qu'avec la démocratisation des accès Internet, le courrier électronique - ou e-mail (pour electronic mail), ou tout simplement mail, ou encore courriel pour les francophones inconditionnels - est une des applications informatiques les plus anciennes.

A l'origine, il était limité à l'échange de messages textuels entre des personnes utilisant des ordinateurs collectifs (par opposition aux ordinateurs personnels qui n'existaient pas encore) auxquels elles se connectaient via des terminaux spécifiques physiquement reliés auxdits ordinateurs. Comme les interlocuteurs n'étaient pas connectés en permanence à leur ordinateur favori, il ne s'agissait pas de devoir attendre qu'ils soient connectés simultanément pour communiquer. D'où la nécessité d'un échange asynchrone, qui permette à l'émetteur d'envoyer un message n'importe quand, et au destinataire à le récupérer quand cela l'arrange.

En pratique, cela est réalisé par un système de clients et de serveurs, de la façon suivante :

L'analogie avec le courrier traditionnel est telle, que le vocabulaire la reflète à qui mieux-mieux :

Le contenu des messages et le client de messagerie

L'outil qui permet :

est un logiciel appelé client de messagerie (ou mailer en anglais). Les clients de messagerie les plus connus sont sans doute Outlook, logiciel propriétaire de Microsoft, et Thunderbird, logiciel libre de la Mozilla Foundation.

Le format des messages et les protocoles associés ayant très tôt été standardisés - le format des mails utilisé depuis le début des années 1960 sur les machines Unix, dit Unix mail, est devenu un standard de fait -, le courrier électronique est virtuellement indépendant des clients de messagerie, et de la technologie des serveurs (type de machine, OS, logiciels serveur).

Depuis les origines, le contenu même des messages échangé a évolué et s'est enrichi :

En parallèle de l'évolution des formats de messages, les fonctions des clients de messagerie se sont enrichies :

Le webmail

Le courrier électronique tel que décrit ci-dessus correspond bien à un usage sédentaire, ce qu'il a longtemps été. Pour permettre un usage plus nomade - consulter ses mails quand on n'est pas chez soi ou au bureau, devant son ordinateur habituel - a été créé ce que l'on appelle le webmail.

Il s'agit d'accéder à son serveur de messagerie à travers une interface web, c'est-à-dire en se connectant à un site web depuis un ordinateur quelconque avec un navigateur Internet. L'application web associée a peu ou prou les mêmes fonctions qu'un client de messagerie classique :

La grosse différence réside dans le fait que les messages envoyés et reçus restent sur le serveur, alors que traditionnellement ils sont tous transférés sur l'ordinateur de l'utilisateur, ce qui présente des avantages et des inconvénients :

Pour combiner les avantages, sans totalement éliminer les inconvénients, il est toujours possible :

La généralisation des accès Internet et la tendance au nomadisme rend de plus en plus populaire l'usage du webmail, au point que certains services de courrier électronique ne sont accessibles que par ce moyen : c'est le cas par exemple du service Hotmail de Microsoft et du service Gmail de Google. Les services mail des FAI sont en général accessibles par les deux méthodes.